Faire un don de placenta à Paris après l’accouchement ?

Durant toute la grossesse, le placenta fait office de « filtre sélectif », mais jamais le sang du bébé et de la maman ne communiquent. Le fœtus y trouve les nutriments et l’oxygène véhiculés par le sang maternel, par le biais du cordon. Le placenta ne filtre pas tout, il laisse passer des virus tels que le HIV, ou l’ hépatite B , ainsi que les substances nocives comme le tabac ou l’alcool

Le placenta permet au fœtus de se développer convenablement, tout le long de la grossesse.

placenta
Tout de suite après l’accouchement, les contractions de l’utérus reprennent et arrive le moment de la la délivrance, le placenta se décolle et sort facilement.
Mais que devient-il ensuite ? Il est toujours intéressant de poser la question au sein de l’hôpital où vous accoucherez.
En France, dans la plupart des cas , il est traité comme un déchet hospitalier et sera incinéré comme tel. En France, selon la loi, il n’appartient plus à la femme après l ‘accouchement. Il est donc interdit aux familles de le récupérer.
Pour évitez d’en faire un « déchet » , une solution est de faire un don de sang placentaire (ou encore nommé don de cordon ombilical).Le sang placentaire est le sang qui reste dans le placenta et le cordon ombilical après la naissance de l’enfant. Il contient de nombreuses cellules souches et c’est ce qui intéresse la médecine, car cela peut aider à guérir de nombreuses maladies. (par le biais d’une greffe) Cela permettra d’aider des personnes atteintes de cancer .
Pour effectuer cette démarche, il faut s’adresser à une maternité agréée, faisant partie du Réseau français de sang placentaire, un médecin spécialiste vous informera du protocole et des conséquences de votre choix.
Dans d’autres pays, il fait l’objet de toutes les attentions de la part des parents: enterré, conservé, transformé, on lui prête toutes les vertus ! Aux Etats-Unis, le « placenta Cookbook » a eu un énorme succès, certaines mamans mangent le placenta, et vantent ses vertus nutritives !
En Allemagne, il est possible d’en faire des granulés homéopathiques à l’ usage de la maman et du bébé, même si rien n’atteste à ce jour leur efficacité.
Voici la liste des maternités à Paris et région Parisienne faisant partie du Réseau français de don de placenta :

Ne soyez pas timide, Partagez !