La Leche League : tout savoir sur l’allaitement maternel

Vous vous posez 10 000 questions sur l’allaitement maternel ? Rencontrez l’experte incontournable sur le sujet : Claude DidierJean-Jouveau de la Leche League.

Leche League France

Claude DidierJean-Jouveau, en partenariat avec MammaFashion, animera le 21 octobre un atelier ouvert à tous (places limitées) sur l’allaitement maternel. Nous l’avons rencontrée dans le cadre de la préparation de cet atelier pour partager avec Ma Grossesse à Paris son expérience de l’allaitement ainsi que son engagement à la Leche League.

 

Ma Grossesse à Paris : Pouvez-vous vous présenter ? Comment êtes-vous devenue experte en allaitement ?

Claude DidierJean-Jouveau : Tout simplement, au départ, par l’allaitement de mes propres enfants. Je n’avais eu aucun problème pour allaiter mon aîné et n’avais pas jugé utile de contacter La Leche League, dont je connaissais pourtant l’existence. Enceinte de mon deuxième, j’ai eu envie d’aller à une réunion pour l’échange d’expériences. Là, je me suis rendu compte de toutes les difficultés que connaissaient beaucoup de femmes pour allaiter comme elles le souhaitaient, et de l’aide que pouvait leur apporter LLL. Et j’ai eu envie de m’y investir. Je suis devenue animatrice en 1986, et n’ai cessé depuis d’apprendre, de me former, et d’écrire sur l’allaitement.
Ma Grossesse à Paris : Quels sont les bénéfices de l’allaitement maternel ?Claude Didierjean-Jouveau

Claude DidierJean-Jouveau : Ils sont tellement nombreux qu’ils pourraient remplir des volumes entiers ! Bienfaits pour la santé de l’enfant à court terme (moins de maladies gastro-intestinales, d’affections ORL…) et à long terme (prévention de l’obésité, du diabète, des maladies cardio-vasculaires, des allergies, de certains cancers, meilleur développement neurologique, etc.).

Bienfaits pour son développement affectif et la relation mère/enfant. On peut bien sûr être une « bonne mère » en donnant le biberon, mais il est plus facile de l’être quand on allaite, car on est alors aidée par les « hormones de l’amour » (notamment l’ocytocine) sécrétées pendant l’allaitement, et l’on dispose avec la tétée d’un outil de maternage vraiment « magique ».

 

Ma Grossesse à Paris : A quelles difficultés peuvent être confrontées les mamans qui veulent allaiter ?

Claude DidierJean-Jouveau : Elles se heurtent essentiellement au manque d’information et de formation, tant d’elles-mêmes que de leur entourage, ainsi que de beaucoup de professionnels de santé. Tout problème est attribué à l’allaitement, et tout obstacle ne semble avoir comme solution que l’arrêt de l’allaitement. Un exemple : si la mère est malade et doit prendre un médicament, on va presque à coup sûr lui dire qu’elle doit arrêter d’allaiter pour le prendre, alors qu’il est pratiquement toujours possible de trouver un médicament adapté compatible.
Soutien-gorge Allaitement Paris

Ma Grossesse à Paris : Quelles sont les solutions à mettre en oeuvre ?

Claude DidierJean-Jouveau : Pour mettre toutes les chances de son côté, il est bon de connaître certaines bases de l’allaitement : des tétées précoces (si possible dans les deux heures qui suivent la naissance), des tétées fréquentes (une moyenne de huit à douze les premiers temps), sans limitation de durée, ni intervalle à respecter entre deux tétées, une bonne position du bébé au sein (qui évite douleurs de mamelons et permet une succion efficace), pas de biberons de complément, la proximité mère/enfant, notamment la nuit. Et savoir que l’immense majorité des arrêts précoces ne sont pas justifiés et pourraient être évités.

Et en cas de problème, contacter une association comme La Leche League ou une consultante en lactation.

 

Ma Grossesse à Paris : Est-ce grave de ne pas réussir à allaiter son enfant ?

Claude DidierJean-Jouveau : Comme je l’ai dit, on peut être une très « bonne mère » en n’allaitant pas. Mais pour une femme qui souhaitait vraiment allaiter, ne pas y arriver, quelle qu’en soit la raison, peut être douloureux : c’est commencer sa vie de mère sur un échec. Dans certains cas, cela peut même engendrer une dépression, car la mère ne se sent pas « capable » ou en vient à penser que son bébé « ne veut pas d’elle ». D’où l’importance de s’adresser aux bonnes personnes pour trouver information et soutien. Et de ne pas attendre pour le faire, car à un certain moment, il devient vraiment difficile de redresser la barre.

Ma Grossesse à Paris : Quel type d’accompagnement propose La Leche League ?

Claude DidierJean-Jouveau : Le but de La Leche League est simple : aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes qui souhaitent allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Et ce par des publications (livres comme L’art de l’allaitement maternel, revues comme Allaiter aujourd’hui), un site extrêmement riche (www.lllfrance.org), un soutien par téléphone et par mail, et des réunions d’échange entre mères.

 

Vous voulez en savoir plus ? RdV à l’atelier gratuit « Les secrets d’un allaitement réussi » le 21 octobre à 11H dans la boutique Grossesse & Allaitement de Paris Bastille MammaFashion.

Inscription indispensable en cliquant ici.

 

Vous recherchez des soutien-gorge d’allaitement qui vous permettront d’allaiter tout en étant confortable et sexy ? Visitez la rubrique lingerie d’allaitement du site MammaFashion.

Si vous préférez essayer et toucher avant d’acheter : ), passez en boutique :

Boutique Grossesse & Allaitement Paris Bastille

Magasin Grossesse & Allaitement Paris Pont Neuf

 

Et n’oubliez pas de partager avec nous vos trucs et astuces sur l’allaitement maternel en commentaires !

Ne soyez pas timide, Partagez !