Le tabac: Une menace pour les femmes enceintes

le-mois-sans-tabaca-paris

Depuis de nombreuses années, le tabac est connu et reconnu comme étant un véritable fléau pour la santé des hommes. La vie en général est évidemment meilleure sans tabac et cela est encore plus vrai pour la période particulière qu’est la grossesse.

En France, 1 femme sur 3 débute une grossesse alors qu’elle fume, Bien souvent, les jeunes femmes ignorent que le tabagisme menace sérieusement leur fécondité et ne connaissent que trop peu les méfaits de la consommation de tabac, qu’elle soit régulière ou non, sur la santé dans leur enfant à venir ou déjà né.

La consommation de tabac pendant la grossesse serait responsable d’environ 35% des grossesses extra utérines, c’est à dire que le fœtus ne s’implante pas au bon endroit.

De plus, le risque pour la femme enceinte de faire une fausse couche au début de la grossesse est trois fois plus important sans oublier que le tabac est aussi une cause d’accouchement prématuré.

Pendant ce mois de novembre 2016 le gouvernement français à mis en place un dispositif via l’organisation Tabac info service. Lors de cet événement, de nombreux dispositifs ont étés mis en place pour aider les français à en finir avec le tabac. Le mois du tabac est un défi collectif qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches. Il a été démontré qu’après un mois sans tabac les chances d’arrêter de fumer définitivement sont multipliées par cinq.

Au cours de ce mois dans tabac chaque jour, une réunion avec un tabacologue est organisée par le Pôle santé Paris 13, à la maison 13 solidaire (13 rue Annie Girardot, 75013 PARIS). Durant cette réunion, en petit groupe, avec un tabacologue, les fumeurs échangent, parlent de leur expérience, se motivent, récoltent des informations et des conseils professionnels de la part du tabacologue présent afin que chacun d’entre eux parviennent à relever le défi du mois sans tabac.

Le mois sans tabac cette année à réunit plus 179000 participants, ce qui est encourageant.

Le mois du tabac touchant à sa fin, n’attendez pas l’année prochaine pour arrêter sachez que, si parler ne suffit pas, vous pouvez prendre rendez vous avec un professionnel de santé tel que votre médecin traitant, un tabacologue, votre sage femme… afin qu’il vous donne de précieux conseils pour vous aider à arrêter et qu’il vous prescrive des substituts nicotiniques si besoin.

Pour plus d”informations >>> moissanstabac.fr

Ne soyez pas timide, Partagez !