Concilier Ramadan et Grossesse

Le Ramadan, pratique de jeûne par les musulmans, commençait le 6 juin cette année et se termine le 6 juillet.

Le ramadan consiste à ne pas manger ni boire des lueurs de l’aube jusqu’au coucher du soleil afin de se purifier l’âme.

Mais est-il possible d’allier ramadan et grossesse ?

ramadan

En effet, certaines femmes souhaitent respecter ce jeûne en revanche, d’autres décident de ne pas le respecter car leur état de santé ne le permet pas.

Certaines femmes éprouvent une grande joie de concilier leur grossesse avec un événement aussi important.

Cependant, l’avis du médecin traitant est à prendre en compte avant de se décider de réaliser le jeûne. C’est lui qui prend la décision, selon votre état de santé, de déterminer si le jeûne serait compatible et ne nuira pas à la santé de bébé.

Si votre médecin déclare votre état de santé compatible avec le jeune, vous devrez rester très attentive. Au moindre doute, ou si vous éprouvez des troubles tels que nausées ou vertiges, il est préférable de rompre le jeûne afin de se réhydrater.

Durant cette période et pour bien vivre le jeûne, la future maman devra faire attention à la qualité de ses repas: céréales complètes et produits laitiers au petit-déjeuner, dattes, noix, gâteaux au miel pour rompre le jeûne, quant au dîner, il sera essentiel de bien s’hydrater et de consommer des légumes (qui contiennent des sels minéraux)

Quant à l’allaitement, il sera peut-être un peu perturbé, en effet, la maman qui boit moins aura peut-être une quantité de lait moins importante et son bébé réclamera peut-être plus de tétées.

Il faut penser également à se reposer, éviter les tâches trop fatigantes, les siestes sont donc les bienvenues !

Le Ramadan est donc un moment privilégié pour être à l’écoute de son corps, de son bébé et et se recentrer sur cette belle période qu’est la grossesse.

Ne soyez pas timide, Partagez !